Chronique : « Ainsi bullent les anges » (Nicolas Tison)

Par défaut

Après avoir découvert l’épatant travail de Nicolas Tison pour l’ebookivore, je me suis plongé avec curiosité dans sa nouvelle Ainsi bullent les anges, et sa lecture m’a tour à tour surpris, épaté et finalement ravi.

Que se cache t-il donc derrière ce titre à la tournure intrigante? D’anges, il est bien question, mais nous sommes loin de leur représentation habituelle et c’est davantage l’Humain qui est au coeur de cette drôle d’histoire. Dans ce court récit fantastique, Nicolas Tison parvient à créer de toutes pièces un univers riche, original et cohérent, redéfinissant l’existence humaine telle que nous l’appréhendons et porte un regard bienveillant sur un personnage au crépuscule de sa vie.

Les premières pages ont certes de quoi déconcerter, mais tout trouve un sens très rapidement et le récit s’enchaine de manière naturelle grâce à une logique interne bien pensée qu’il serait tentant d’expliquer ici, mais qui risquerait de déflorer le plaisir de la découverte.

Par son sens du détail au service de la création d’un univers inédit, cette nouvelle m’a parfois fait penser aux meilleurs aspects de romans de Bernard Werber. L’écriture, elle, est tout en rondeur et délicatesse à l’image de ces bulles dont il est question dans le texte…

Si l’histoire se termine sur une conclusion tout à fait satisfaisante, bouclant la boucle en beauté, plus d’un lecteur ressentira sans doute la frustration de ne pas pouvoir rester immergé plus longtemps dans cette fiction-monde pour laquelle on pourrait facilement imaginer un développement sous forme de roman…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s